Bordeaux 2011

Publié le par ono6

Acte I Scène 1

Accueilli par Leroy MC et ses Girondins Boyz, on a juste le temps de serrer la paluche aux habitués du circuit plus quelques "petits" nouveaux. 28 participants pour cette édition, qui plus est rassemblés sur un seul livret (Rise of Rome) :  c'est un beau challenge relevé par nos amis bordelais. En plus, le matos est fourni : les dés sur la table n'attendent que nous. J'aligne du Lagide tardif, version tardive, c'est à dire avec les romains qui vont bien, pas de l'imitation.  J'assure le coup avec un campement "Stargate" (je n'ai pas de photos mais ça va bien atterir sur quelques blogs).

 

Acte I Scène 2

Mon premier partenaire du WE est mon pote Philippe Augère

Bdx11 004

 

Cette année, il me met de l'Arménien sur la table. C'est bourré de cataphractes et de LH dans tous les sens.

Malgré tout, j'ai l'initiative et du coup je vais tester le terrain montagneux de chez mon adversaire. Je plombe le terrain pour faire des couloirs et on serre les rangs. Je pose mes piques face à la plus grosse concentration de cavalerie. Je pousse au mieux avec les "armored" devant les tireurs et les MF dans le terrain.

 

Globalement Philippe a joué de déveine. Quand il passe ses combats, je sauve outrageusement, mais quand je passe les miens ses unités se délitent très vite. Sa force de frappe bien entammée, les légers ne sont plus une menace en soi.

 

Résultat : 6 points à 0, je m'en tire bien

 

Acte I Scène 3

Le deuxième à se présenter est Patrice Caillon

Bdx11 006

Après l'Arménien, c'est du Parthe. Bref, rebelote... je vais passer l'après midi à jouer au carrossier.

Là c'est mon vis-à-vis qui plombe le terrain, j'en rajoute une couche et les éléments tombent très bien.  C'est Fort Knox !

Je n'aime pas trop les bulles, mais je n'ai pas trop de le choix. Si je sors , je me fais tailler en pièces. Autant attendre la confrontation. Mais Patrice, ne veut pas prendre trop de risques non plus, ce qui se conçoit.

La partie se résumera à des échanges de tirs avec des tests moraux...

Le résultat n'est pas top : 0-0

 

 

 

 

 

Entracte

Virée à 14 pour manger dans un concept que je ne connaissais pas : le slow-food. Résultat : on se piaute vers 2H du mat, debout à 5H car le romain qui partage ma piaule a scié des buches toute la nuit. Et je n'évoquerai pas le nom de M. Artus pour ne pas lui faire honte. On va attaquer la 2ème mi-temps en grande forme....

 

Acte II Scène 1

Le 3ème à venir me voir est Jean-Yves Cassas. Un beau test en perspective

Bdx11 010

 

Le temps d'avaler le café/croissant/aspirine, on se met en place. Jean-Yves me propose du Carthaginois tardif en version africaine. Sa composition d'armée est surprenante (beaucoup de MF/LF/LH) et de quoi m'occuper.

Il se fait un flanc gauche très fort et une aile droite de retardement. Ma cavalerie est sur ma gauche, ma droite est assez faible mon centre est blindé. Jean-Yves ne se démonte pas, il a son plan. Je chasse du léger (parfois avec bonheur) et fais le pressing pour faire pivoter ma piétaille sur son aile gauche. Les trois unités déja à droite pour retarder l'enveloppement vont claquer mais ce seront les seules. Mais, j'ai vu pour la première fois Jean-Yves accumuler les gags : la concentration n'y était pas (il faisait aussi partie de l'expédition slow-food nocturne). Manque de sommeil ?

Au total je lui prend 7 points (dont le camp) et j'en perd 6 et il  valait mieux que ça s'arrête : ses LH se trouvaient à 2 MU de camp... Merci M. Cassas pour se match très détendu et plein de rebondissements. "Merci" à tes dés aussi...

 

Acte II Scène 2

Le meilleur pour finir : Jacques Destremeau.

Bdx11 013

 

 Pourquoi le meilleur ? Parce que Jacques sait recevoir : dès que vous avez besoin de points, il en offre. Un vrai gentleman ! Les enfants ont des totoches commes objets transitionnels pour se faire plaisir, moi j'ai Jacques comme joueur transitionnel.

Nous allons donc nous livrer une guerre fratricide : Lagide vs Lagide. Ptolémée le frère vs Cléopatre la soeur. Et comme l'a annoncé Jacques : c'est encore les romains qui gagnent !

Je vous passe les combats. En gros, ses 5 piques (3 à 8 & 2 à 12) vont pêter face à 3 BG de 4 romains et 2 piques à 8. Je passe presque tous mes dés et lui ne dépasse pas 5 aux tests de moral. J'en avais honte !

Et pourtant : j'ai accumulé les risques inutiles en début de partie : les xystophoroï ont défilé devant toute ma ligne d'infanterie pour changer d'aile. sans frais cette fois : promis Jacques, je ne la referai pas celle-là. Par contre, on s'est franchement marré, à tel point que les deux petits vieux du Muppet à la table à côté nous ont demandé si on était là pour jouer ou se marrer. Réponse en coeur : se marrer. Et je suis toujours d'accord avec ça ! 

 

Au total : une 8ème place qui me ravit complétement. Messieurs, merci à vous 4 et merci aux autres participants d'être venu et d'avoir contribué à l'ambiance.

Publié dans FOG

Commenter cet article

ono6-figs 03/10/2011 20:22


T'as raison mon gars, ça a l'air de te réussir ! Et puis, il faut bien leur apporter la civilisation...


christophe 03/10/2011 11:22


les gouts et les couleurs, cela ne se discute pas.
Moi j'aime bien le romain, donc j'en joue et de toute les versions.
Donc j'irais peut-être en bretagne avec du romain, histoire de conquérir la bretagne...


marco 30/09/2011 09:56


la guerre c'est deux armées qui se rencontrent et à la fin c'est les romains qui gagnent (pas les allemands)
moi j'aime pas les romains, c'est pour ça que je joue parthes !
merci pour le cr


ono6-figs 29/09/2011 17:53


Oui mais c'est aussi grâce aux romains que j'ai pu faire un résultat : 1 partout !


christophe 29/09/2011 16:42


Et voila, c'est encore la faute du romain si le lagide a mal à la tête.